LE COMPTE RENDU DE L'ATELIER N°4 - NOUVELLES ENERGIES

#1
Atelier d’élaboration du programme n°4
Thématique : Nouvelles énergies

Le 21 mai 2019

Introduction
Tour de table et présentation de la démarche participative du projet et des 5 thématiques stratégiques issues des ateliers précédents.
Présentation de la thématique Nouvelles énergies, ses enjeux, les chiffres clés et l’objectif principal de l’atelier du 21 mai : faire émerger des propositions concrètes, qui seront soumises à la Communauté de Communes.
Lors du débat qui a suivi, les participants ont émis les propositions suivantes.

1. Solaire

■ Communiquer à propos de l’économie d’énergie dans l’habitat (cf. atelier Bâti et habitat du 7 mai)
■ Créer un label des artisans compétents sur ce sujet. S’inspirer du dispositif DORéMi à Blois (cf ateliers du 30 avril et du 14 mai) et du modèle allemand
■ Proposer un accompagnement centralisé (technique, administratif, mise en relation, etc.) pour favoriser l’auto-réhabilitation
■ Favoriser le solaire thermique pour le chauffage de l’eau :
■ Communiquer auprès des habitants : à quoi ça sert ? comment ça marche ?
■ Les douches solaires
■ Le chauffe-eau solaire
■ Visites terrain par des « ambassadeurs » sur les sujets climat (cf. ateliers précédents)
■ Équiper les bâtiments publics (mairie, écoles, gymnases…)
■ Recenser les bâtiments susceptibles d’être dotés de ce type d’équipements
■ Développer les aides financières
■ Favoriser le « système D » (douches / poubelles noires, tuyaux en toiture, etc.) et l’entraide (voisinage, chantiers participatifs, bricolage café… Exemple de l’association Approche Paille) + accompagnement par des professionnels
■ Organiser des rendez-vous de présentation physiques avec des témoignages (retours d’expérience), des entreprises et artisans locaux agréés
■ Favoriser le photovoltaïque :
■ Former / informer les élus sur ce sujet, les enjeux, les techniques, etc.
■ Informer / inciter les futurs consommateurs : nécessité d’identifier des particuliers prêts à changer de fournisseur d’électricité pour favoriser l’implantation de nouveaux opérateurs
■ Création de coopératives locales pour favoriser le financement participatif des installations (exemples de l’Allemagne et de l’Autriche, exemple du collectif Énergies vendômoises https://www.energiesvendomoises.com)
■ Favoriser l’autoconsommation individuelle et collective plutôt que la revente d’énergie à EDF / Enedis pour des raisons d’autorisations administratives et de coût
■ Favoriser l’utilisation de surfaces non agricoles (notamment les toitures de grands bâtiments et les parkings) et zones de friches, anciennes carrières non exploitables pour la culture :
■ Recenser les surfaces exploitables
■ Rendre l’installation de PV obligatoire sur les nouvelles constructions
■ Se rapprocher du SIDELC (Syndicat intercommunal de distribution d’énergie de Loir-et-Cher) pour définir un plan de déploiement

2. Biomasse
■ Méthanisation :
■ Pousser plus avant la phase d’étude pour évaluer plus précisément le potentiel du territoire et les conséquences éventuelles de la méthanisation sur la biodiversité
■ Favoriser les petites unités de production locales plutôt que les installations géantes pour limiter l’impact carbone
■ Aide au financement (cf fonds « chaleur » de l’Ademe)
■ Utiliser la pousse de la Vallée du Cher
■ Créer des pôles de méthanisation pour les déchets alimentaires issus des ménages et de la restauration :
■ Informer
■ Organiser la collecte des déchets
■ Favoriser la connexion au réseau de gaz
■ Implanter des méthaniseurs à proximité des pôles consommateurs de chaleur et favoriser la cogénération chaleur / électricité
■ Utilisation des boues en complément d’épandage
■ Développer des partenariat entre la Communauté de Communes et certaines entreprises (le cas de Storengy notamment évoqué en séance)
■ Biocarburants :
■ Le sujet est à creuser

3. Géothermie
■ Intégrer systématiquement une réflexion sur ce type d’énergie dans le cadre des nouvelles constructions
■ Intégrer un volet économie d’énergie / énergies renouvelables dans les appels d’offres
■ Définir une stratégie locale de développement de la géothermie
■ Communiquer auprès du grand-public :
■ Montrer des installations
■ Faire de la pédagogie sur les différentes technologies
■ Coupler les projets entre des particuliers et petites entreprises à proximité pour coupler chaleur et électricité (en fonction de la période de l’année)

4. Bois énergie
■ Réimplanter des haies (Cf. atelier Agriculture du 7 mai) et utiliser les déchets d’entretien pour la collectivité (copeaux, etc.)
■ Mutualiser les broyeurs
■ Encadrer le plan de gestion de la coupe dans les forêts et accompagner les propriétaires de surfaces boisées
■ Favoriser les plantations aléatoires plutôt qu’en lignes pour favoriser l’existence de sous-bois et minimiser les risques d’arrachage lors des tempêtes
■ Favoriser le replantage d’essences d’arbres adaptées au changement climatique et certaines variétés à cycles de croissance courts
■ Valoriser les restes de coupe

5. Éolien
■ Faible potentiel d’après le bureau d’étude, notamment pour des raisons de valorisation et préservation du patrimoine
■ Creuser l’idée d’une implantation de petit éolien (30m) et non de grandes éoliennes (120m). Exemples de Vendôme et en Alsace. Voir association Cac41 (Collectif Action Climat 41)
cron