Le COMPTE RENDU DE l'ATELIER PROGRAMME N°1 - Bâti - Habitat

#1
Atelier d’élaboration du programme n°1
Thématique : Bâtiment - Habitat

Le 30 avril 2019


Introduction
Tour de table et présentation de la démarche participative du projet et des 5 thématiques stratégiques issues des ateliers précédents.
Présentation de la thématique Bâtiment et habitat, ses enjeux, les chiffres clés et l’objectif principal de l’atelier du 30 avril : faire émerger des propositions concrètes, qui seront soumises à la Communauté de Communes.
Lors du débat qui a suivi, les participants ont émis les propositions suivantes.

1. Rénover le bâti existant
■ Sensibiliser / informer
■ Organiser des « ballades thermiques »
■ Proposer des audits thermographiques mutualisés
■ Communiquer à la fois sur le fond des enjeux climatiques et l’intérêt économique des particuliers
■ Détailler des cas concrets / fiches pratiques (nature et coût des travaux, matériaux et techniques utilisés, économies réalisées)
■ Utiliser les temps forts de la communication du territoire (vœux des maires, 14 juillet, etc.) pour marteler le message.
■ Se déplacer physiquement à la rencontre des habitants du territoire (marchés, fêtes du village, lieux de travail, clubs de sport…)
■ Faire venir des intervenants dans les écoles et/ou inscrire le sujet au programme des primaires
■ Initier des chantiers témoins sur chaque commune
■ Organiser des concours d’optimisation énergétique
■ Identifier des habitants qui ont réalisé des travaux et les faire intervenir en tant qu’ambassadeurs sur ces sujets
■ Proposer des formations sur la végétalisation des espaces privés (essences, périodes…) et fournir des plans et/ou des semences
■ Accompagner
■ Créer une plateforme unique pour accompagner les particuliers, de la phase d’audit jusqu’à la livraison des travaux. Accompagnement à la fois administratif et technique (financements, matériaux, autorisations, etc.)
■ Clarifier et mieux communiquer sur le rôle des différents organismes (CAUE, OPAH, plateformes territoriales de rénovation énergétique…)
■ Créer un label de la Communauté de Communes pour les artisans locaux compétents
■ Se rapprocher d’associations type Maisons paysannes de France pour identifier et former les artisans (particularité des matériaux et savoir-faire locaux)
■ Créer un dispositif local permettant de bénéficier du dispositif national de façon moins contraignante (avance de trésorerie ? possibilité de fractionner les travaux ?)
■ Proposer une aide à l’investissement sur le territoire
■ Développer de vrais contrôles de conformité sur les travaux réalisés
■ Encadrer les pratiques et rassurer les consommateurs :
■ Créer une plateforme de sélection et mise en relation avec des artisans conventionnés (exemple liste artisans ADEME).
■ Valoriser les habitations existantes inoccupées
■ En matière de tourisme, développer le zonage et les contraintes pour inciter à l’économie d’énergie et lutter contre des rénovations purement esthétiques


2. Agir sur les nouvelles constructions
■ Conditionner les aides à la réalisation de certains projets sur des critères énergétiques
■ Répertorier et soutenir les filières de matériaux écoresponsables du territoire
■ Inciter à l’utilisation de matériaux locaux ou nationaux
■ Développer des incitations financières pour inciter à aller au-delà du respect des normes en vigueur
■ Favoriser la création d’habitats partagés (mutualisation de certains espaces, jardins, etc.). Voir exemple en Alsace
■ Contrôler que les engagements de végétalisation des projets sont bien respectés (fraîcheur, ombrage, essences, etc.)
■ Développer un meilleur contrôle du respect des normes et règles de l'art en matière d'économie d'énergie

3. Rendre le bâtiment public exemplaire
■ Sensibiliser et former les élus en priorité
■ Faire en sorte que certains bâtiments publics soient énergétiquement exemplaires et détailler :

■ Les travaux entrepris
■ Les matériaux utilisés
■ Les artisans concernés
■ Le coût et les économies réalisées
■ Créer un chantier participatif pour créer un bâtiment public modèle
■ Logements sociaux :

■ Auditer les logements sociaux d’un point de vue énergétique (parc très ancien)
■ Définir les priorités
■ Conditionner les aides et subventions aux bailleurs sur des critères énergétiques
■ Valoriser le critère technique plutôt que financier dans les appels d’offres publics et privilégier les artisans et matériaux locaux
■ Optimiser l’éclairage public (utilisation de leds, horaires, etc.)


4. Développer les nouvelles énergies individuelles et collectives
■ Le sujet sera abordé lors de l’atelier Nouvelles énergies le 21 mai
cron