LE COMPTE RENDU DE L'ATELIER N°2 - Agriculture & Consommation

#1
Atelier d’élaboration du programme n°2
Thématique : Agriculture - Consommation

Le 7 mai 2019

Introduction

Tour de table et présentation de la démarche participative du projet et des 5 thématiques stratégiques issues des ateliers précédents.
Présentation de la thématique Agriculture et consommation, ses enjeux, les chiffres clés et l’objectif principal de l’atelier du 7 mai : faire émerger des propositions concrètes, qui seront soumises à la Communauté de Communes.
Lors du débat qui a suivi, les participants ont émis les propositions suivantes.

1. Consommation locale et responsable
■ Développer un réseau de distribution pour favoriser les circuits-couts :
■ Marché local
■ Vente itinérante
■ Livraison de paniers
■ Coopératives locales
■ Innovations numériques
■ Soutenir / favoriser la création d’AMAP sur le territoire
■ Favoriser l’identification visuelle des producteurs locaux (label ? affichage sur les marchés ?)
■ Inciter les espaces de restauration collectifs (écoles, hôpitaux, maisons de retraite, restaurants d’entreprises, etc.) à adopter une démarche responsable :
■ Privilégier les produits locaux
■ Sensibiliser les élèves / parents d’élèves / patients / pensionnaires / collaborateurs sur les sujets du terroir, de la provenance des produits, de leur impact carbone et de la saisonnalité (cours de cuisine, dégustation, etc.)
■ Intégrer ou surpondérer le critère éco-responsable dans les appels d’offres publics
■ Favoriser la mutualisation entre communes sur ces sujets
■ S’inspirer des projets réussis (exemple de la commune de Bagarre dans le Gard)
■ Solliciter les comités d’entreprise pour les sensibiliser et les inciter à proposer des solutions aux collaborateurs
■ Solliciter les grandes surfaces du territoire, notamment pour :
■ Faire de la pédagogie dans leurs magasins (promotion et affichage sur la saisonnalité et la provenance des produits)
■ Encourager la vente en vrac des produits frais et secs (et pas uniquement les produits nobles et chers, tels que les fruits secs) : riz, pâtes, farine, fruits et légumes, etc.
■ Inciter / accompagner les restaurateurs du territoire :
■ Intervention de nutritionnistes pour aider à mettre au point des menus équilibrés privilégiant les produits locaux de saison et les recettes traditionnelles
■ Inciter les citoyens à une diminution de la consommation de viandes :
■ Communiquer sur l’impact carbone de l’élevage (affichage, flyers, publicité…)
■ Communiquer sur la qualité vs la quantité
■ Communiquer sur l’économie sur le pouvoir d’achat réalisée, qui peut être allouée à d’autres postes de la consommation alimentaire (fruits et légumes bio notamment)

2. Production et pratiques agricoles
■ Soutenir financièrement les agriculteurs locaux, notamment pour encourager le passage au bio
■ Les informer, les former et les accompagner dans la transformation de leur métier et de leurs pratiques :
■ Favoriser l’agriculture « de conservation » / semi direct
■ Favoriser la séquestration carbone, notamment par l’application du projet 4 pour 1000 du ministère de l’agriculture
■ Promouvoir la production de céréales et légumineuses (quinoa, lentilles, pois, etc.)
■ Inciter les agriculteurs locaux à varier leurs productions pour accroître l’autonomie alimentaire du territoire (faire correspondre l’offre à la demande)
■ Distribuer des plants ou semences des espèces que le territoire souhaite promouvoir
■ Reconstituer un maillage local de producteurs / vendeurs
■ Créer une exploitation modèle multi-produits sur le modèle des chantiers participatifs (exemple de la ferme de Sainte Marthe Millançay)

3. Adaptation au changement climatique
■ Sensibiliser et former les élus en priorité
■ Identifier des « ambassadeurs » (agriculteurs, diététiciens, élus, parents, etc.) chargés de sensibiliser / informer les habitants du territoire
■ Simplifier, relayer, faire connaître les initiatives vertueuses réussies, sur le territoire et en dehors
■ Organiser régulièrement des rencontres / projections / débats sur les sujets liés à l’environnement
■ Développer une ceinture verte autour des bourgs des communes
■ Créer des zones tampons entre les exploitations agricoles et les habitations
■ Réintroduire les haies
■ Accompagner les agriculteurs dans l’obtention des subventions existantes sur ce sujet
■ Favoriser la création de jardins partagés et de zones non tondues pour préserver la biodiversité
■ Valoriser les espaces naturels liés au tourisme

4. Sobriété énergétique des exploitations
■ Communiquer auprès des agriculteurs et des particuliers sur le sujet de l'eau
■ Favoriser la production de biogaz (méthanisation)

LE COMPTE RENDU DE LATELIER … Atelier d’élaboration du programme n°2Thématique Agriculture Consommation Le 7 mai 2019 In

#2
Atelier programme°2 du Plan Climat de Dieppe Pays Normand
•Thème : habitat logement

Sensibiliser les habitants aux enjeux climatiques et à la rénovation du bâti
■Former un référent habitat écologique dans chaque Mairie, capable d’orienter les habitants vers les bons interlocuteurs et la bonne documentation
■Inciter les propriétaires à faire réaliser un diagnostic de leurs logements.
•Par une large communication dans tous les supports des EPCI et des communes, rappelant notamment les aides de la Région, pour la réalisation de diagnostics thermiques
■Utiliser la thermographie comme un outil de sensibilisation personnalisé
•Réaliser une nouvelle thermographie aérienne
•Inviter tous les habitants à venir en découvrir les résultats lors d’un Salon de l’habitat écologique
•A cette occasion, leur présenter le résultat de la thermographie et son analyse, les informer sur les aides existantes, sur les solutions techniques adaptées, etc.
•Compléter cette opération par des visites thermographiques de quartier, ciblées sur les zones d’habitat très énergivore
■Mettre à disposition de tous des caméras thermographiques avec une courte formation et une assistance à l’interprétation
•Proposer aux habitants une mallette énergétique regroupant plusieurs outils, dont une caméra thermique

Accompagner les habitants dans leurs efforts de rénovation
■Mutualiser les services de la Maison de la rénovation entre les 3 EPCI de Dieppe Pays Normand
■Orienter tous les habitants envisageant de faire réaliser des travaux vers la Maison de la rénovation, afinqu’ils puissent bénéficier d’un accompagnement personnalisé
■Editer un mode d’emploi de la rénovation, ludique et clair, notamment sur les problèmes de retour sur investissements
■Travailler avec tous les professionnels du secteur de l’immobilier architectes, bailleur, notaires, agents immobiliers, artisans, syndics de copropriété… pour les sensibiliser au programme de rénovation de l’habitat lancé dans le cadre du Plan Climat.
■Moduler la taxe foncière, en fonction des travaux de rénovation effectués
■Réfléchir à la possibilité de réduire les coûts d’amélioration de l’habitat, en montant des mutualisations de travaux de rénovation
■Poursuivre la densification urbaine dispositif BIMBY pour réduire et mutualiser les dépenses énergétiques et créer du lien social
■Mettre en place un SDI au sein des collectivités pour qu’elles connaissent mieux leur patrimoine, et qu’elles puissent en rendre la gestion et l’usage exemplaire.
Lutter contre la précarité énergétique
■Profiter du lancement du Programme d’intérêt général lancé avec l’ANAH pour intervenir sur les logements dans les différents territoires
■Travailler avec les syndics pour identifier les copropriétés défaillantes et leur proposer un programme de rénovation adapté.
■Instaurer un permis de louer, intégrant des critères de performance énergétique

Agir mieux réduire les consommations d’énergie liées aux usages dans le bâti
■Poursuivre et étendre les formations aux économies d’énergie menées avec Enercoop
■Proposer cette formation aux travailleurs sociaux – et aux bailleurs sociaux
■Mettre en place des formations « Tu perds Watt » – opérations de sensibilisation aux bons gestes et aux économies d’énergie menées dans l’habitat collectif, sur le modèle des réunions Tupperware

Rendre les nouvelles constructions exemplaires
■Imposer dans les nouvelles constructions de vrais locaux poubelle, des parkings vélos sécurisés – et si possible, des buanderies
■Sensibiliser les habitants à la qualité de l’air intérieur
â– Favoriser la construction bois
■Renforcer les formations pour les artisans construction bois, isolants bio sourcés, etc.
■Relayer les formations organisées par le Lycée du bois auprès des artisans et des habitants
■Organiser la filière paille
■Sensibiliser les élus communaux afin que le découpage des futurs lotissements permette pour chaque habitation une orientation bioclimatique Guide de l’Approche Environnementale de l’Urbanisme du SCOT
■Imposer des réseaux de chaleur dans les nouveaux lotissements
■Rendre exemplaires les futurs bâtiments publics ; rénover l’existant Appui du Conseiller en Energie Partagé du PETR
■Imposer une véritable accessibilité pour les PMR dans les nouvelles constructions
■Prendre en compte l’élévation du niveau des mers, dans les projets d’aménagement du territoire : mener une réflexion pour un territoire résilient.
:D
cron