LE COMPTE RENDU DE L'ATELIER n°3 - ECONOMIE

#1
Atelier d’élaboration du programme n°3
Thématique : Économie locale

Le 14 mai 2019

Introduction
Tour de table et présentation de la démarche participative du projet et des 5 thématiques stratégiques issues des ateliers précédents.
Présentation de la thématique Économie locale, ses enjeux, les chiffres clés et l’objectif principal de l’atelier du 14 mai : faire émerger des propositions concrètes, qui seront soumises à la Communauté de Communes.
Lors du débat qui a suivi, les participants ont émis les propositions suivantes.

1. Formation professionnelle
■ Recenser les métiers porteurs / nécessaires sur le territoire
■ Créer un label pour les artisans formés / compétents sur les sujets en rapport avec le climat
■ Dans le cadre des formations initiales :
■ Créer / recréer du lien entre les entreprises locales et les collèges, lycées généraux et lycées professionnels du territoire
■ Valoriser l’apprentissage
■ Inciter les entreprises, même petites, à former parmi les collaborateurs des tuteurs en charge d’accompagner les stagiaires (stages d’observation de 3ème, alternance, apprentissage…) et à ouvrir leurs portes (incitation financière ?)
■ Imaginer des dispositifs incitatifs pour les jeunes. Exemple : je découvre un métier, mon permis de conduire est financé
■ Missionner des « ambassadeurs » qui se déplaceraient sur les salons et forums professionnels, dans les lycées généralistes et professionnels, pour informer sur les métiers « durables »
■ Faire participer des élèves à des chantiers communaux en rapport avec le climat (exemple de la commune d’Ungersheim : https://www.mairie-ungersheim.fr/villag ... 1-actions/)
■ Dans le cadre des formations permanentes :
■ Proposer un audit aux artisans du territoire et des formations certifiantes adaptées (gros enjeu compte tenu des 12000 logements à rénover – Cf atelier du 30 avril consacré au bâti et à l’habitat)
■ Se rapprocher de la Chambre de Commerce pour créer un partenariat piloté par la ComCom
■ Se rapprocher de l’institut négaWatt pour mise en place du dispositif DORéMI (exemple de Blois : 18 artisans formés à la rénovation écologique)
■ Favoriser l’intraprenariat, l’innovation et la recherche :
■ Utilisation des fonds RSE
■ Valorisation et diffusion de retours d’expérience

2. Réduire, réutiliser et valoriser les déchets
■ Réduire les emballages des biens de consommation courante
■ Sensibiliser les grandes surfaces
■ Favoriser / simplifier le tri, notamment auprès des personnes âgées
■ Organisation solidaire de voisinage
■ Multiplication des points d’apports volontaires
■ Réintroduire le système de consigne (bouteilles d’eau, caisses en bois, emballage aluminium, etc.). Voir l’exemple de l’Allemagne sur ces sujets
■ Lutter contre l’obsolescence programmée
■ Sensibiliser les artisans et petits commerces et faciliter le traitement de leurs déchets
■ Développer de l’activité de déconstruction
■ Créer une déchetterie dédiée aux artisans ou leur donner un accès privilégié avec des horaires aménagés et des bacs spécifiques par filières ou types de déchets à la déchetterie existante
■ Instaurer un système bonus / malus valorisant les comportements vertueux
■ Améliorer l’organisation de la déchetterie

3. Soutenir les entreprises de l’innovation durable et de la transition énergétique
■ Développer / soutenir la filière des biomatériaux (chanvre, torchis…) et des matériaux biosourcés
■ Sensibiliser / informer
■ Démarcher les artisans motivés
■ Les inciter financièrement
■ Les accompagner d’un point de vue technique et administratif
■ Créer des pépinières d’entreprises consacrées aux innovations en lien avec le climat

4. Favoriser l’économie circulaire
■ Sur les zones d’activité :
■ Favoriser la communication entre les entreprises d’une même zone, qui souvent ignorent qui sont leurs voisins ou quels sont leurs activités et leurs besoins
■ Favoriser la création d’ateliers protégés et l’implantation d’une économie solidaire
■ Créer des ateliers de réparation du matériel de bureau (ordinateurs, imprimantes, fax, téléphonie, tv, etc.)
■ Créer une plateforme digitale de partage et valorisation des déchets (les déchets d’une entreprise comme matières premières d’une autre)
■ Inciter les entreprises à faire un bilan carbone :
■ Mise en réseau avec les experts compétents
■ En faire un prérequis à l’obtention de certaines subventions ou formations
■ En dehors des zones d’activité :
■ Implanter des ateliers de réparation (meubles, vélos, fauteuils roulants, tv, électroménager…) sur chaque territoire
■ Développer des lieux d’activité mixte (exemple : café + réparation de vélos) sur chaque commune
■ Créer une monnaie locale pour encourager une économie circulaire (exemple de la Gabare à Tours)
■ Appliquer des prix spécifiques avantageux dans le cadre de la consommation locale

5. Exemplarité des acteurs publics
■ Éliminer le plastique au sein des institutions (gobelets, couverts, etc.)
■ Identifier un référent dans chaque institution pour porter ces sujets, en interne d’une part et vers l’ensemble des acteurs publics en constituant en réseau de référents d’autre part :
■ Limiter les impressions inutiles
■ Utiliser des tasses et couverts réutilisables
■ Recyclage des cartouches d’encre, etc.
■ Favoriser les acteurs économiques locaux dans la politique d’achats de tous les acteurs publics

6. Développer l’écotourisme

■ Travailler à la mise en place d'un label Climat auprès des différents opérateurs, en partenariat avec les territoires voisins et les chambres consulaires
■ Valoriser le patrimoine naturel
■ Développer des réseaux de pistes cyclables (rappel : un atelier consacré à la mobilité aura lieu le 28 mai)
■ Valoriser / organiser la navigabilité sur le Cher
■ Implanter des artisans réparateurs de vélos
■ Définir des circuits d’intérêt touristique
■ Informer et former les hébergeurs :
■ Consommation énergétique
■ Transports des touristes
cron