LE COMPTE RENDU DE L'ATELIER N°2 - Agriculture & Consommation

#1
Atelier d’élaboration du programme n°2
Thématique : Agriculture - Consommation

Le 7 mai 2019

Introduction

Tour de table et présentation de la démarche participative du projet et des 5 thématiques stratégiques issues des ateliers précédents.
Présentation de la thématique Agriculture et consommation, ses enjeux, les chiffres clés et l’objectif principal de l’atelier du 7 mai : faire émerger des propositions concrètes, qui seront soumises à la Communauté de Communes.
Lors du débat qui a suivi, les participants ont émis les propositions suivantes.

1. Consommation locale et responsable
■ Développer un réseau de distribution pour favoriser les circuits-couts :
■ Marché local
■ Vente itinérante
■ Livraison de paniers
■ Coopératives locales
■ Innovations numériques
■ Soutenir / favoriser la création d’AMAP sur le territoire
■ Favoriser l’identification visuelle des producteurs locaux (label ? affichage sur les marchés ?)
■ Inciter les espaces de restauration collectifs (écoles, hôpitaux, maisons de retraite, restaurants d’entreprises, etc.) à adopter une démarche responsable :
■ Privilégier les produits locaux
■ Sensibiliser les élèves / parents d’élèves / patients / pensionnaires / collaborateurs sur les sujets du terroir, de la provenance des produits, de leur impact carbone et de la saisonnalité (cours de cuisine, dégustation, etc.)
■ Intégrer ou surpondérer le critère éco-responsable dans les appels d’offres publics
■ Favoriser la mutualisation entre communes sur ces sujets
■ S’inspirer des projets réussis (exemple de la commune de Bagarre dans le Gard)
■ Solliciter les comités d’entreprise pour les sensibiliser et les inciter à proposer des solutions aux collaborateurs
■ Solliciter les grandes surfaces du territoire, notamment pour :
■ Faire de la pédagogie dans leurs magasins (promotion et affichage sur la saisonnalité et la provenance des produits)
■ Encourager la vente en vrac des produits frais et secs (et pas uniquement les produits nobles et chers, tels que les fruits secs) : riz, pâtes, farine, fruits et légumes, etc.
■ Inciter / accompagner les restaurateurs du territoire :
■ Intervention de nutritionnistes pour aider à mettre au point des menus équilibrés privilégiant les produits locaux de saison et les recettes traditionnelles
■ Inciter les citoyens à une diminution de la consommation de viandes :
■ Communiquer sur l’impact carbone de l’élevage (affichage, flyers, publicité…)
■ Communiquer sur la qualité vs la quantité
■ Communiquer sur l’économie sur le pouvoir d’achat réalisée, qui peut être allouée à d’autres postes de la consommation alimentaire (fruits et légumes bio notamment)

2. Production et pratiques agricoles
■ Soutenir financièrement les agriculteurs locaux, notamment pour encourager le passage au bio
■ Les informer, les former et les accompagner dans la transformation de leur métier et de leurs pratiques :
■ Favoriser l’agriculture « de conservation » / semi direct
■ Favoriser la séquestration carbone, notamment par l’application du projet 4 pour 1000 du ministère de l’agriculture
■ Promouvoir la production de céréales et légumineuses (quinoa, lentilles, pois, etc.)
■ Inciter les agriculteurs locaux à varier leurs productions pour accroître l’autonomie alimentaire du territoire (faire correspondre l’offre à la demande)
■ Distribuer des plants ou semences des espèces que le territoire souhaite promouvoir
■ Reconstituer un maillage local de producteurs / vendeurs
■ Créer une exploitation modèle multi-produits sur le modèle des chantiers participatifs (exemple de la ferme de Sainte Marthe Millançay)

3. Adaptation au changement climatique
■ Sensibiliser et former les élus en priorité
■ Identifier des « ambassadeurs » (agriculteurs, diététiciens, élus, parents, etc.) chargés de sensibiliser / informer les habitants du territoire
■ Simplifier, relayer, faire connaître les initiatives vertueuses réussies, sur le territoire et en dehors
■ Organiser régulièrement des rencontres / projections / débats sur les sujets liés à l’environnement
■ Développer une ceinture verte autour des bourgs des communes
■ Créer des zones tampons entre les exploitations agricoles et les habitations
■ Réintroduire les haies
■ Accompagner les agriculteurs dans l’obtention des subventions existantes sur ce sujet
■ Favoriser la création de jardins partagés et de zones non tondues pour préserver la biodiversité
■ Valoriser les espaces naturels liés au tourisme

4. Sobriété énergétique des exploitations
■ Communiquer auprès des agriculteurs et des particuliers sur le sujet de l'eau
■ Favoriser la production de biogaz (méthanisation)
cron